Sélectionner une page

Hello,

Dans la newsletter d’hier (que tu peux lire en cliquant ici), je te parlais de mon premier point de focus sur un sujet avec lequel il m’arrive de me « piéger » moi-même : l’équilibre entre travail et plaisir.


Aujourd’hui je te parle de mon deuxième point de focus :
M’autoriser à rêver grand, à voir grand, à faire grand, à être grand.
Ne pas me retenir, m’autoriser à…

Cette construction mentale vient de très loin !
Je suis la deuxième de ma sororité. Nous ne sommes que des sœurs.
Donc dans ma tête, j’ai longtemps été… la deuxième !
Dans ma tête, il y avait forcément quelqu’un avant moi, plus grandiose que moi.
Moi j’étais efficace pour soutenir mais pas pour porter et la leader.

Je pense que ça ne vient pas que de là mais c’est en partie une des constructions à laquelle je pense, en lien avec ma décision, au moment où j’écris ces mots. Construction mentale qui fait que je me limite moi-même !
(Dans la newsletter de demain, je te parlerai de ma décision.)


Forcément, ce genre de croyances impactent à plusieurs niveaux dans la vie.
J’étais la deuxième à l’école, je n’aimais pas la compétition parce que dans le fond je ne pouvais pas prétendre à la première place, d’ailleurs inconsciemment je me suis plusieurs fois auto sabotée, auto-écrasée et je n’ai pas osé prendre ma place, la laissant ainsi à d’autre.
Dans ma vie en général, ça m’a fait souvent fait viser juste en dessous de ce que je voulais vraiment. Suffisamment grand mais jamais grandiose et illimité.

J’avais tendance à minimiser mon talent, à le banaliser. J’avais tendance à viser juste en dessous de ce qui me ferait vraiment mais vraiment kiffer !
Je n’ai jamais visé la médiocrité. Je ne me suis jamais sentie nulle. Plutôt très bonne voire excellente mais je savais que je pouvais être encore plus que ça. Beaucoup plus !

Je déployais les 90% qu’il fallait pour être très bonne voire excellente mais jamais les 100% dont j’étais capable.
Je me retenais. Je me limitais.
Je sais que je retiens encore parfois.



Depuis quelques années je muscle ma capacité à m’autoriser à être « number one », à briller, à voir grand et illimité.
Je ne parle pas de compétition et d’écraser l’autre pour y arriver.
Je n’ai jamais eu la sensation que ma grande soeur prenait ma place par exemple. Je savais en revanche que je n’arrivais pas à prendre la mienne. Ma responsabilité !

Je parle de s’autoriser à briller pour soi d’abord. Et de laisser l’autre briller autant qu’il le souhaite. Il y a clairement de la place pour tous !

Comment je fais ?
En pulvérisant ces constructions mentales, en déconditionnant ce qui me limite et me retient.
Et en suivant la joie.

Encore une fois : suivre la joie.
C’est mon engagement envers moi, envers les autres, envers la vie.


Si tu n’as pas encore cliqué pour voir ce que j’entends vraiment par suivre la joie, clique ici !
http://bit.ly/christinerotsen-suivrelajoie


Pourquoi je parle de joie ? Parce que la joie est l’une des fréquences les plus hautes avec l’amour.
Alors si je suis dedans, ce sera forcément grandiose !
Pas toujours attendu mais forcément grandiose.

Et je décide d’y croire. De m’autoriser à « faire péter les scores », à briser ce plafond de verre !
C’est illimité !
Et finalement, comme mon potentiel est illimité, je ne sais jamais à quoi m’attendre.
Puisque c’est illimité, la première place n’existe pas. Ça va bien au-delà !

Et toi ? Quelle place t’accordes-tu ? Où est-ce que tu te retiens encore ?

Demain, je te dis en quoi les deux points de focus dont je t’ai parlé hier et aujourd’hui, et en quoi suivre la joie m’ont fait prendre un nouveau cap pour 2020 !

P.S : Suivre l’une des plus grandes fréquences énergétiques, ce n’est pas toujours facile. C’est simple mais pas toujours facile !
Peu d’entre nous sont habitués au grand et à l’illimité ! S’en suis-je capable ? Vais-je pouvoir le supporter ? Est-ce que je le mérite ? Suis-je légitime ?
Tout ça se muscle !
Et on le fera dans Suivre la joie.
Réserve ton appel téléphonique offert pour voir si c’est pour toi en répondant à ce mail ou en cliquant ici.