BÂTON DE PAROLE

LA NOTICE

Pour une conversation à 2 ou plus…

Dans n’importe quel cadre : professionnel, entre ami.e.s, en couple, en famille et même avec des enfants !

Le bâton de parole est une tradition originaire des cultures africaines et nord-amérindiennes. Il permet de faciliter les échanges à plusieurs, de favoriser l’écoute et l’expression libre de chacun.e.

Ainsi, chacun.e à la possibilité de trouver sa place au sein du collectif.

Avec le bâton de parole, pas de débat ! Pas de paroles coupées ! Pas de chamailleries !

Chacun.e à sa place, chacun.e à l’espace de déposer s’il.elle le souhaite. Ou de simplement écouter.

 

 

bâton de parole - la notice

AVANT – PROPOS

 LE CHAMP

Le bâton peut avoir un effet « magique » sur chaque personne et sur le groupe. Mais tout ne repose pas sur l’objet.

Le « contenant » est à créer. C’est cette ambiance, cette atmosphère qui participe à emmener le groupe dans ce voyage autour d’une communication libre où le respect, l’empathie, la liberté d’expression, l’écoute ont leur place.

L’énergie du groupe participe également à apporter de la magie dans ces temps d’échanges.

Ce contenant, c’est le champ !

 

LES 3 ÉNERGIES ARCHÉTYPALES.

Pour ce type d’outil et même pour la vie de tous les jours, il peut être très aidant de se connecter, (ainsi que le groupe), aux 3 énergies archétypales. Ce sont des énergies partagées à travers le monde, quelles que soient les cultures et les traditions.

 

  • LA BIENVEILLANCE

La bienveillance commence par soi. Et ensuite, elle se dirige vers l’autre. Cette énergie permet de favoriser la relation à soi, de « veiller bien » sur soi, et aussi de favoriser la relation à l’autre. Elle participe à créer un cadre « safe ».

 

  • L’ENGAGEMENT

Chaque personne sait pourquoi elle est là. Cette énergie connecte à la responsabilité de ce choix conscient. L’engagement nous relie à l’authenticité de nos présences et de nos actions.

 

 

  • L’HUMOUR, LA LÉGÈRETÉ

« On peut faire des choses sérieuses sans se prendre au sérieux. »

Cette énergie nous connecte à l’énergie du jeu, à l’exploration, à la créativité comme l’esprit d’un enfant.

 Ces 3 énergies sont à poser dans le groupe au moment du cadre. Elles permettent d’aligner le groupe.

 

LA POSTURE

Parlons également de posture. Il est important d’amener de la parité dans la conversation. Chaque participant.e, quels que soient son statut social, son âge, son genre, son « rôle » dans le groupe, ses compétences, ses origines, sa culture… est à parité avec les autres participants.

Une phrase à retenir dans ce cas :
« Ma valeur n’enlève rien à celle de l’autre et la valeur de l’autre n’enlève rien à ma valeur. »

 

LA CONFIDENTIALITÉ

Elle est à respecter pour assurer un cadre sécurisant aux participants.
« Tout ce qui se passe ici, reste ici. »

 

 COMMENT UTLISER LE BÂTON DE PAROLE ?

 

AU DÉMARRAGE…

Une personne prend le rôle du/ de la facilitateur.rice. Cette personne est garante des règles et du cadre posé. Elle est attentive à ce que chacun.e ait l’espace de s’exprimer s’il/elle le souhaite.

 

ET APRÈS…

  • Le groupe se réunit en cercle. Ainsi, chacun.e peut être vu.e et voir les autres.
  • Le bâton de parole est placé au centre.
  • Le cadre est posé : la durée de la conversation; le sujet qui peut être défini à l’avance comme point de démarrage et évoluer au fur et à mesure des prises de parles ou il peut être libre dès le départ ; les règles d’usage du bâton de parole (cf « Les règles d’usage lorsque je prends le bâton de parole. ») ; les 3 énergies archétypales, la parité et la confidentialité.
  • Les participants prennent le temps de se centrer et de poser une intention pour eux et/ou pour le groupe pour le temps d’échange à venir.
  • Celui/Celle qui veut s’exprimer et être écouté.e prend la bâton. Il/Elle le garde le temps de son partage. Il/Elle le repose au centre lorsqu’il/elle a fini.
  • Celui/ celle qui veut s’exprimer et être écouté.e ensuite reprend le bâton et ainsi de suite.
  • Le bâton peut tourner plusieurs fois jusqu’à la fin du temps imparti.

 

L’espace que vous allez créer est précieux, sacré et empli de légèreté.
Prenez soin de vous, prenez soin des autres, prenez soin de l’objet.

ET POUR FINIR.
Le.la facilitateur.rice prend le bâton et clôture la cérémonie simplement en remerciant les participants.

 

7 RÈGLES D’USAGE

LORSQUE JE PRENDS LE BÂTON DE PAROLE

 

  1 – Je conscientise ce que vais dire.

“Suis-je au clair avec ce qui m’habite, ce que je veux dire et mettre en commun ?” (Jacques Salomé)

 2 – Je parle en “je”.

Pas de “on”, “tu”, “nous”, “vous”. Je suis responsable de la parole, elle m’appartient.

 3 – Je parle de moi, je ne parle pas des autres, ni sur les autres. Je parle de moi.

« Quand je prends et que j’ai le bâton de parole, je peux dire ce que je sens, ce que j’ai vu, ce que je pense et même ce que je sais ! » (Jacques Salomé)

4 – Je peux reformuler ce qui a été dit avant.

5 – Lorsque j’ai le bâton, je suis écouté.e, je ne suis pas interrompu.e, même dans mes silences et mes hésitations.

6 – Je veille à ne pas monopoliser la parole.

7 – Lorsque j’ai fini, je repose le bâton.

 

À vous de jouer !
Enjoy !

Christine Rotsen
Life Evrywhere

Share This