Un proche me dit souvent que je suis comme un “roller coaster” (les montagnes russes).

De l’extérieur je paraît inconstante, je donne l’impression de changer d’avis un peu trop souvent.
De l’intérieur, ce n’est pas de cette façon que je le vis.

La vie c’est du mouvement. Notamment du mouvement énergétique. Et si je suis le flow de la vie, je suis constamment traversée par de l’énergie. Ce n’est JAMAIS statique.

Et comme je suis de plus en plus à l’écoute de moi et de ce par quoi je suis traversée…
Et comme je choisis de suivre ce flow la plupart du temps plutôt que de résister…
Et bien cela change forcément. Souvent. Et je m’autorise à l’exprimer. Si un oui devient non, je le dis. Si un non devient oui, je le dis aussi.

Toujours !
Parfois, ça prend plus de temps que d’autres fois. Mais je finis par le dire. Et c’est ce qui donne l’impression de roaler coaster.

Certains doivent imaginer que je manque de fiabilité. Au contraire, c’est un moyen pour moi de rester dans l’authenticité de mes engagements.

Je maintenais cette idée de coaching individuel depuis plus d’un an ! J’avais envie de dire non, et je disais encore oui. Je faisais des aller-retours.
Cette semaine, j’ai vraiment lâché. Sans peur, sans culpabilité. Simplement. J’étais prête.
J’ai lâché l’accompagnement parce que je me sentais enfermée dedans, dans le cadre pur et dur du coaching, avec les outils que j’ai acquéris au cours de mes années de formation et pratique.

Puis tout est allé très vite… Comme la descente du Grand 8 ! Comme quand tu vas dans le sens de la vie et que tout se fluidifie d’un coup !

J’ai eu la sensation de lâcher mon identité de coach certifiée. Je me suis même demandée ce que je faisais finalement. Et je suis parvenue à le définir en disant que je fais vivre à mes clients des expériences qui transforment. J’utilise plusieurs médias pour le faire et plusieurs techniques. Et c’est là que je m’amuse et que je me sens libre. Et eux aussi. Même si nous bossons sérieusement. 😉

Dans la nuit de samedi à dimanche, j’ai été réveillée par l’idée d’un nouveau type d’accompagnement…individuel ! Ironie du sort !
Un accompagnement individuel alors qu’il y a 6 jours, j’ai dit que j’arrêtais.
Sur mesure. À la sauce des Artistes de la Vie. Dans l’expérimentation. Et pour l’instant, l’énergie de l’idée me porte, c’est léger, ça me donne envie. Et par cette légèreté je sens que ce n’est pas un retour en arrière mais une transformation qui commence.

D’ailleurs, c’est une des lois de l’Univers : “Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”.

Je ne laissais pas la place à cette idée d’arriver parce que je la bloquais avec un vieux conditionnement. Je voulais faire rentrer du neuf dans de l’ancien. Sans accepter que celui-ci bouge, évolue et se transforme.

Il a fallu que j’accepte de “perdre” l’ancien (le cadre du coaching tel que je l’ai appris), autrement dit, de lâcher prise, pour que la magie opère et pour que ma créativité se libère.

Je vais laisser vivre cette idée en moi les prochains jours pour voir comment elle évolue. Et j’en ferai certainement l’expérience. Sans me mettre de pression. Puisque la vie ce n’est qu’une série d’expériences.

Pour le clin d’oeil que j’ai choisi d’interpréter comme un signe, je me suis réveillée avec ces mots en tête : “Rose de Jericho”.
Je ne savais pas ce que c’était alors j’ai cherché sur google.
La rose de Jericho est aussi appelée “la plante de la résurrection”. C’est une plante qui est douée de la capacité de reviviscence. Elle peut vivre dans le désert, puis “renaître” avec de l’eau.
Je crois que je suis en train de faire “renaître” ma façon d’accompagner individuellement.
Affaire à suivre…
J’en reparlerai prochainement selon comment cela évolue en moi.
Stay tuned !

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme !

 

Christine

P.S : source des images : google